Après l’entretien

Toutes les démarches, toutes les questions à se poser après votre entretien

Après l’entretien de recrutement, quelques conseils

0

À l’issue de chaque entretien, nous vous conseillons de dresser à chaud un petit bilan. Soyez rigoureux et obligez-vous à le compléter après chaque entretien. Faites-en pour cela des photocopies en nombre suffisant Dans la première colonne, établissez un bref descriptif du poste. Précisez l’étendue des responsabilités, les liens hiérarchiques et fonctionnels, les possibilités de formation, les perspectives d’évolution, le salaire proposé et la date à laquelle vous êtes censé recevoir une réponse. Rédigez ensuite, dans la colonne « observations », le compte rendu de la discussion, et jetez quelques remarques sur ce qui a bien marché ou au contraire ce que vous devez améliorer pour l’entretien suivant Sorte de journal de bord, ce bilan va vous permettre de faire le point sur vos contacts et de mieux gouverner vos prochains entretiens. Remplissez une fiche individuelle par poste et relisez-la en ajoutant de nouvelles propositions avant chaque nouvelle rencontre.

La relance

Les candidats sont peu nombreux à relancer un recruteur ou une entreprise. Elle peut pourtant s’avérer très efficace. Son intérêt est triple. Elle vous rappelle au souvenir de votre interlocuteur. Elle montre votre esprit d’initiative. Et, surtout elle prouve votre motivation et votre intérêt pour l’entreprise et le poste. Concrètement, quatre cas de ligure peuvent se présenter

1.    Vous ne recevez aucune réponse

Le délai de réponse des recruteurs varie d’une semaine à trois semaines. Passé ce laps de temps, si vous n’avez pas de réponse, relancez par téléphone le responsable du recrutement ou éventuellement son assistante (voir le chapitre sur l’entretien individuel)

2.    Vous recevez un refus catégorique

La relance est conseillée même si l’on vous a annoncé que votre candidature n’était pas retenue. Pas question cependant d’agresser le recruteur en lui demandant de justifier son refus. L’objectif est tout autre : il s’agit de comprendre ce qui n’a pas marché et pourquoi. Il existe peut-être des incohérences entre votre CV et votre projet? Vous n’avez pas su mettre en valeur vos atouts ? Vous apprendrez ainsi un certain nombre de choses (pas forcément agréables) sur vous-même. Mais cela vous permettra de progresser. Et d’arriver mieux armé à votre prochain entretien. Profitez-en pour demander à votre interlocuteur s’il connaît d’autres services de l’entreprise susceptibles d’être intéressés par votre profil. Si vous avez réussi à créer un courant de sympathie, il ne refusera pas de vous les indiquer.


SOCIETE :


Date de l’entretien :


Nom et fonction du recruteur + Tel :


Étendues des responsabilités :


Liens hiérarchiques et fonctionnels :


Politique de formation :


Salaire proposé :


Perspectives de promotion et évolution de salaire :


Bilan :


 

 
3. Vous êtes convoqué à un nouvel entretien

C’est bon signe. Cette nouvelle convocation prouve que le recruteur est fortement intéressé par votre candidature. Dans ce cas, il est inutile de l’appeler. Mettez plutôt à profit le délai jusqu’à votre prochaine rencontre pour approfondir votre connaissance de l’entreprise et pour perfectionner voire argumentation.

4. Vous recevez une réponse positive

Vous avez alors le choix entre trois attitudes

 

 

  • Réfléchissez car vous avez reçu d’autres propositions plus attrayantes. Pour choisir entre plusieurs postes, nous vous conseillons de privilégier les responsabilités et l’aspect formateur au détriment du salaire. Si vous êtes jeune diplômé, n’hésitez pas à demander l’avis d’un ancien professeur et menez votre propre enquête sur l’ambiance de l’entreprise avant de vous décider. Procédez également à la critique du poste que l’on vous propose. Même si vous n’avez pas encore reçu de réponse préparez-vous à prendre une décision. Pour cela, posez-vous les bonnes questions : vous sentez-vous compétent pour le poste, c’est-à-dire à la hauteur des exigences pour exercer cette fonction? Avez-vous cerné toutes les contraintes du poste (horaires irréguliers, lourde charge de travail, stress important. déplacements fréquents, objectifs à atteindre élevés, obligations sociales ou mondaines, etc.) et êtes-vous prêt à les accepter? Êtes-vous attiré par cette mission, motivé et capable de réussir dans l’entreprise ? Si l’on vous a présenté vos futurs collaborateurs, comment avez-vous perçu l’ambiance de travail qui régnait dans le service ? Les conditions de travail (cadre et moyens matériels, financiers et humains) vous satisfont-elles ? Bref avez-vous réellement envie de vous investir à fond pour cette entreprise ?
  • Demandez un délai de réflexion. Si vous attendez d’autres propositions, expliquez au recruteur que vous êtes très intéressé par le poste, mais que vous souhaitez néanmoins qu’il vous accorde un délai d’une ou deux semaines pour prendre une décision. Évitez, surtout, de vous engager sur une date précise pour donner votre réponse
  • Acceptez la proposition. Quel que soit votre cas, contactez le recruteur pour lui faire part de votre décision.

Que faire après l’entretien d’embauche ?

0

Après avoir passé la très difficile étape de l’entretien d’embauche, tout n’est pas terminé, le sort n’en est pas encore totalement jeté. Malgré le soulagement que vous pouvez éprouver, ne vous reposez pas tout de suite car vous devez profiter de l’impression à chaud que vous laisse cet entretien. Quoi qu’il en soit, chaque entretien est une expérience éminemment positive qui constitue pour vous un entraînement qui vous permettra d’être encore meilleur la fois suivante si vous savez en tirer profit.

Évaluer votre entretien

D’une manière générale, évaluez l’impression que vous a faite votre interlocuteur et à travers lui, l’entreprise qui sera peut-être votre futur lieu de travail. Ces éléments pourraient s’avérer très importants pour diverses raisons. En effet, dans le cas d’un rendez-vous supplémentaire vous disposerez ainsi de pistes quant aux attentes et orientations poursuivies par l’employeur.
En général, il est recommandé de prendre des notes au cours de l’entretien. C’est avant tout un témoignage d’intérêt et d’engagement de votre part et cela s’avèrera être également pour vous un grand appui lors de cette étape postérieure à l’entretien.

Les nouveaux objectifs

Après l’entrevue, il convient également de se demander concrètement et honnêtement si vos objectifs ont été atteints. Il ne s’agit pas seulement de répondre à la question « ai-je été bon ? » mais plutôt de juger de votre capacité à obtenir ce que vous vouliez savoir. Cela vous donnera déjà une idée sur votre capacité de rhétorique et de persuasion puisque chaque information que vous aurez su tirer l’aura été au cours d’une conversation dont l’interlocuteur voulait lui aussi avoir le plus de données possibles. Si vous avez véritablement eu des difficultés à répondre à certaines questions, notez-les. Par la suite, vous devrez préparer des réponses afin qu’elles soient pertinentes mais aussi que vous puissiez les formuler de manière spontanée. Faites un bilan avec les points négatifs et positifs pour corriger les premiers et améliorer encore les seconds.

Jugez également votre expression. Avez-vous eu l’impression d’être à l’aise lors de la discussion et le cas échéant, prévoyez de vous entrainer avec un ami pour vous préparer face à quelqu’un.

Pour finir, c’est également le moment de rédiger une lettre de remerciements personnalisée et d’attendre d’être recontacté. Si ce n’est pas le cas, ne vous découragez pas pour si peu car vous aurez bientôt une nouvelle occasion de faire vos preuves.

Go to Top