La formation

Les plus et les moins de la Formation à Distance

0

Il existe aujourd’hui de nombreux organismes qui proposent des formations à distance. C’est-à-dire que vous travaillez seul chez vous, sans l’aide d’un professeur. Après avoir étudié vos cours, vous envoyez des « devoirs » à des correcteurs qui vous les renvoient corrigés.

 

Les Plus :

–          Vous définissez vous-même votre emploi du temps. Si vous avez un empêchement, vous pouvez reporter vos cours à plus tard.

–          Vous travaillez à votre rythme, vous êtes autonome. Si vous êtes plutôt du matin, vous privilégierez de travailler à ce moment là.

–          Vous pouvez tout à fait suivre vos cours et avoir un emploi en même temps. Il faut pouvoir tenir la cadence, mais c’est un avantage.

–          Généralement, les formations se font sur un an maximum (un BTS se fera sur deux ans). Cela vous permet d’acquérir des compétences en peu de temps.

 

Les Moins :

–          Si vous ne comprenez pas un point du cours, vous devrez vous débrouiller seul. Cela dit certains organismes proposent de l’aide par téléphone.

–          La solitude peut s’installer rapidement.

–          Il faut être très motivé. Résister à la tentation de regarder la télévision ou de surfer sur internet n’est pas toujours évident !

–          Les devoirs peuvent être assez difficiles, en effet les profs savent bien qu’il est possible que les « élèves » regardent leurs cours.

 

Voici quelques organismes de formation à distance :

–          Le CNED

–          Le CNFDI

–          EDUCATEL

–          Telesup.

Comment préparer Sciences Po et les IEP

0

Les concours pour intégrer Sciences Po ou un des Instituts d’Etudes Politiques sont très sélectifs. En effet le taux de réussite n’est que de 10%. Le concours est commun depuis 2008 pour 6 des 8 instituts de province, à Lyon, Lille, Aix, Toulouse, Rennes et Strasbourg.  Les deux autres IEP de Province se trouvent à Grenoble et Bordeaux. Les concours sont accessibles niveau bac et bac + 1.

Les concours sont divisés en 3 épreuves :

  • Le programme de Terminale d’Histoire (Le monde de 1945 à nos jours).
  • Dissertation sur des questions contemporaines (2 sujets à traiter).
  • Langue Vivante : Anglais, Allemand, Espagnol ou Italien avec deux exercices, compréhension et expression.

La note du baccalauréat est aussi prise en compte coefficient 1.

Il existe différentes moyens pour préparer ses concours :

  • Prépa dite « présentielle » : sur une durée de plusieurs mois jusqu’à un an. Elles proposent des cours, des stages, des sessions intensives (d’une semaine, un mois) pendant les vacances… En voici quelques unes : Climax, Lak MELH, les Cours Galien, ICP (Institut Catholique de Paris)…
  • Prépa à distance : CNED, CNFDI, IPESUP, La Documentation Française…

Certaines prépas sont accessibles sur dossier.

Les prix varient beaucoup, mais comptez entre 1000 et 2000€ la préparation aux concours.

Bon courage !

Préparer les concours de la Fonction Publique

0

Les concours de la Fonction Publique sont divisés en 3 catégories bien distinctes (les concours de la catégorie A étant les plus difficiles à réussir) :

  • Catégorie A : accessible niveau bac + 3
  • Catégorie B : accessible niveau bac
  • Catégorie C : accessible niveau BEPC, BEP et CAP

Il faut compter environ un an pour préparer les concours de la catégorie A, dix mois pour la catégorie B, et quelques mois pour la catégories C.

Il existe deux approches différentes pour préparer ces concours :

Il est conseillé de suivre une de ces formations pour passer ces concours avec succès :

  • Institut d’Etudes Politiques (IEP) à Paris, Lyon, Lille, Grenoble, Aix-en-Provence, Rennes, Bordeaux, Toulouse et Strasbourg.
  • Licence d’Administration, Économique et Sociale (AES).

Bon courage !

Pourquoi faire une école de commerce ?

2

On recense aujourd’hui plus de deux cents écoles de commerce françaises et les étudiants qui font ce choix sont de plus en plus nombreux. Quelles sont les motifs qui expliquent cet attrait ?

  1. L’insertion professionnelle est facilitée. Plus de 80% des étudiants qui sortent des écoles de commerce trouvent un emploi dans les deux mois qui suivent l’obtention de leur diplôme. Les entreprises sont friandes de ces éléments car l’enseignement dont ils ont bénéficié est tourné vers la pratique et la réalisation concrète des métiers. Par ailleurs, la recherche d’emploi est très encadrée et donc facilitée pour les étudiants qui ont déjà été familiarisés lors de stages obligatoires qui entrent dans le cursus.
  2. La prise directe avec l’entreprise. Les étudiants sont plongés dans le milieu de l’entreprise toute l’année. Il y a beaucoup d’interventions de professionnels afin qu’ils partagent leurs expériences concrètes. Les stages obligatoires, voire les formations en alternance pour certaines écoles sont également fondamentaux dans ce type de cursus.
  3. La garantie de bien gagner sa vie. Les étudiants d’école de commerce sortent avec la garantie presque certaine d’obtenir un salaire net minimum de 2 000€ par mois. Il y a, bien sûr, des disparités selon les secteurs, la finance et l’audit étant plus rémunérateurs. La différence de salaire suivant l’école dont les étudiants sortent se remarque essentiellement dans les rémunérations de départ puis s’équilibrent peu à peu selon les secteurs et les types d’entreprises. On considère que seules les cinq meilleures écoles de commerce françaises (HEC, ESSEC, ESCP Europe, EM Lyon et EDHEC) permettent des salaires plus élevés à l’embauche.
  4. L’idéal pour travailler dans la finance, le marketing et la gestion. Les écoles de commerce préparent leurs élèves à tous les métiers de l’entreprise puisque les cursus se composent d’un tronc commun aux compétences larges puis de spécialisations à la fin. Si les domaines précédemment cités sont les plus convoités par les diplômés, on retrouve également des étudiants d’écoles de commerce  qui travaillent dans les RH, la logistique et la communication.
  5. L’ouverture d’un maximum de portes. Effectivement, les compétences des diplômés des écoles de commerce étant très larges, elles permettent aux étudiants incertains sur leurs projets professionnels de se laisser le temps de choisir au cours de l’évolution de leur cursus. De plus, beaucoup d’écoles de commerce développent des partenariats avec d’autres écoles ce qui permet aux étudiants d’obtenir des doubles diplômes. Il existe aussi des incubateurs d’entreprises qui aident aux lancements d’entrepreneurs.
  6. L’ouverture sur le monde. Les écoles de commerce offrent à leurs étudiants de nombreuses possibilités pour qu’ils partent à l’étranger. Certaines écoles rendent d’ailleurs ces séjours obligatoires. Par ailleurs, les étudiants étant eux-mêmes d’horizons différents, de nombreux cours sont dispensés en anglais.
  7. Un cadre de vie rêvé. Loin de l’ambiance confuse des universités, les étudiants en école de commerce sont très entourés. Ils bénéficient de nombreux services uniquement dédiés à leur faciliter la vie. Les moyens sont bien évidemment bien plus gros que dans les facultés et les étudiants disposent d’un matériel de qualité pour leur apprentissage. L’équipe pédagogique est très disponible et tient un rôle important. Les professeurs peuvent recevoir et conseiller leurs élèves.

Finalement, il y a de nombreux avantages à faire une école de commerce. Les frais d’inscriptions très élevés, surtout dans les meilleures écoles françaises repoussent souvent des envies mais doivent parfois être perçus comme un investissement à long terme.

Go to Top