C’est dans cette rubrique que vous incorporez toutes les informations que vous n’avez pu mentionner par ailleurs. Elles doivent participer à la valorisation de votre candidature. Faites donc preuve de finesse dans votre choix.

Les loisirs

Ils sont importants car ils révèlent les besoins et tendances pro­fondes du candidat. Ainsi la pratique de sports d’équipe traduit aux yeux du recruteur les capacités d’intégration et le goût pour les contacts humains. Par contre, les sports individuels comme la marche ou la voile attirent les solitai­res et les indépendants. N’hésitez pas à inventer des pratiques sportives en accord avec les caractéristiques du candidat recherché.

N’oubliez pas les occupations plus intellectuelles comme la lecture, la photographie ou la participation à des associations (groupe d’astronomie, Jeunesse Musicale de France, etc … ). Évitez les indications politiques ou syndicales.

Les voyages et les séjours à l’étranger

Ils confirment vos connaissances lin­guistiques. Même si ces dernières n’ont pas une grande importance pour le recruteur, ils n’en révèlent pas moins votre curiosité et votre soif de connais­sances.

La taille et le poids

Vous pouvez les indiquer s’ils vous sont favorables et si le poste nécessite une certaine présentation. Dans le cas contraire, abstenez-vous, ce sont des détails superflus.

Les références

Les employeurs s’en méfient et ne leur accordent pas la moindre valeur puisqu’ils savent que les personnes citées le sont parce qu’elles sont disposées à donner de bons renseignements sur le candidat, même si ces derniers sont faux. N’en citez aucune.

Le recruteur préfère contacter directement vos anciens employeurs. Ce sont les plus habilités à lui donner des informations sur vous dans le contexte professionnel. Votre intérêt est de connaître avec précision ce qu’ils pensent de vous. Cela sera très instructif et vous évitera de vous trouver dans une position inconfortable si vos déclarations ne concordent pas avec celles qu’ils vont donner.

Faut-il indiquer vos prétentions ?

En règle générale, nous vous le décon­seillons. Abordez ce problème lors de l’entretien. Si vous répondez à une offre d’emploi demandant de les indiquer, faites preuve de prudence. Si elles sont trop importantes, votre candidature sera refusée sans autre forme de procès. Si elles sont trop faibles, il en sera de même car vous paraîtrez mal informé ou incompétent. Inspirez-vous des rémunérations moyennes appli­quées pour un poste similaire. Elles sont souvent précisées dans les offres d’emploi. Consultez éventuellement le numéro annuel de l’Expansion sur le salaire des cadres.

Pour ne pas prendre de risques, nous vous conseillons d’indiquer sim­plement votre niveau de rémunération actuel. Vous laissez la porte ouverte à toutes les propositions.