Ce dernier paragraphe est souvent omis dans les C.V. Il est néanmoins important. Certains candidats l’omettent volontairement car ils s’imaginent préserver leurs chances d’être sélectionnés si leurs objectifs ne correspondent pas exactement au poste offert. Ils oublient que cette rubrique doit être rédi­gée en fonction de l’offre d’emploi et qu’elle correspond parfaitement avec les éléments dont ils disposent sur la société, le poste et les possibilités de car­rière.

Il ne peut donc y avoir d’inadéquation si vous respectez cette règle. En outre, mettez-vous à la place d’un employeur prenant connaissance d’un C.V. et ignorant quels sont les désirs du candidat ou comment il envi­sage son avenir. Il pensera certainement avoir affaire à un individu instable, sans grandes motivations, cherchant à se «caser».

Il est indispensable que vous montriez un intérêt certain pour l’emploi que vous postulez.

La rédaction est délicate, car il faut définir en deux phrases au maximum :

  1. l’emploi que vous recherchez;
  2. le type de société dans laquelle vous désirez travailler;
  3. votre plan de carrière à moyen et long terme.

Les renseignements que vous obtiendrez sur la société vous serviront de base pour la rédaction du texte. Laissez apparaître que vous lui apportez quelque chose.

La progression indiquée doit se situer dans la moyenne, ni trop forte, ni trop faible. Faire preuve d’ambition démesurée est considéré comme un manque de réalisme. Les exemples qui suivent vous donneront quelques idées.

  1. Travailler dans une société de distribution alimentaire afin d’exploi­ter les connaissances acquises antérieurement dans ce domaine.
  2. Travailler dans une société de production d’articles textiles et lui faire bénéficier de ma formation d’ingénieur des méthodes.
  3. M’intégrer dans le service comptable d’une grande société afin de développer mes connaissances pour accéder au poste de chef comptable.
  4. Mettre mon expérience financière au service d’une banque d’affaires à un poste de responsabilités au sein du service «Gestion de fortunes»
  5. Apporter mon expérience au service «Relations sociales» d’une en­treprise de moyenne importance.
  6. Entrer dans une société de distribution de matériel de bureau dans laquelle mon expérience de directeur commercial me permettra d’accéder à un poste identique.

Evitez de changer de branche d’activité. Nous avons insisté sur l’enri­chissement professionnel de chaque emploi occupé. En changeant de spécia­lité et plus encore de domaine, vous perdez une partie de cet acquis.

Pas d’éclectisme dans vos choix. Cantonnez-vous dans des domaines limités. Ne mentionnez pas simultanément des fonctions nécessitant des compétences variées, cela manquerait de sérieux et de rigueur. Les employeurs n’aiment pas les dilettantes.

Avant d’expédier votre CV, faites-le lire par des personnes de votre entourage. Un regard objectif décèlera facilement les erreurs. N’oubliez pas qu’un tel document ne s’établit pas en quelques minutes mais nécessite de nombreuses retouches avant d’atteindre un semblant de per­fection. N’hésitez pas à le recommencer plusieurs fois en étudiant différentes présentations. Les points mis en exergue ne sont pas forcément les mêmes pour des destinataires différents. Il est nécessaire de fournir un travail de recherche dans chaque cas. C’est rébarbatif mais néanmoins indispensable.