Définition du métier d’Administrateur territorial

Le cadre d’emplois d’Administrateur territorial comporte 2 grades :

  1. Administrateur
  2. Administrateur hors classe

Un Administrateur territorial exerce ses fonctions dans les services des communes, des régions et des départements, de plus de 40 000 habitants.

Sa mission est de concevoir et mettre en œuvre les politiques publiques des collectivités de plus de 40 000 habitants. Il peut travailler dans les conseils généraux, régionaux, mairies et intercommunalités.

Il est amené à encadrer et diriger les activités de certains bureaux ou d’un ou plusieurs services.

 

Formation

Le cadre d’emplois d’Administrateur territorial est accessible sur concours de catégorie A+. Pour prétendre à ce concours, il est indispensable d’être titulaire d’un diplôme d’IEP, d’un doctorat, d’un diplôme du second cycle d’études supérieures.

Après la réussite du concours, une formation de 18 mois à l’Institut National des Etudes Territoriales (INET) à Strasbourg est obligatoire.

 

Qualités

Un Administrateur territorial est organisé et ordonné. Il est doté d’un bon sens relationnel et d’une bonne culture générale.

 

Difficultés ou inconvénients

Le métier exige d’être très polyvalent.

 

Perspective d’évolution

Un Administrateur peut devenir Administrateur hors classe.

 

Salaire moyen

Un Administrateur territorial junior perçoit un salaire de 2000€ brut par mois. Un Administrateur senior peut gagner jusqu’à 3600€ brut par mois.