Définition du métier de Procureur de la république

Le Procureur de la république est avant tout un Magistrat au parquet c’est-à-dire un fonctionnaire de la justice. Sa principale mission est de défendre et veiller au respect de l’ordre public. Il est placé sous l’autorité du garde des Sceaux. Un Magistrat du parquet ne peut pas rendre de jugement et n’est pas inamovible. Lors d’un procès, il représente la partie de « l’accusation ».

Le Procureur de la république est placé sous l’autorité directe du Procureur Général ou Chef du parquet. Il est assisté par le Substitut du procureur dont il est le supérieur hiérarchique. Ses fonctions sont réparties en 3 grandes étapes :

  1. Il intervient sur information des services de police. De ce fait, il est chargé de superviser et diriger les enquêtes, de contrôler les gardes à vues, les interpellations…
  2. Une fois l’enquête terminée, il peut prendre la décision de la classer sans suite ou alors il engage des poursuites contre une ou des personnes. Devant le Juge, il représente le dossier et propose une peine contre un prévenu dans le cadre d’un procès.
  3. Pendant le procès, il demande dans son réquisitoire, que la Loi soit appliquée. Il doit faire face à une défense qui fera tout pour alléger la peine qu’il requiert.

Le Procureur de la république agit toujours sur les recommandations de son supérieur.

 

Formation du Procureur de la république

Pour devenir Procureur de la république il n’existe qu’une seule formation : l’Ecole Nationale de Magistrature (ENM) qui se situe à Bordeaux. L’Ecole est accessible sur concours. Ce dernier est extrêmement sélectif et donc très difficile. Les candidats doivent être titulaires d’un Master en Droit ou un diplôme d’IEP et être âgés au maximum de 31 ans. Il existe d’autres concours pour les candidats plus âgés. La formation à l’ENM dure 3 ans.

Le Procureur de la république est nommé par décret du Président de la république sur avis du Conseil Supérieur de la Magistrature.

 

Qualités d’un Procureur de la république

Un Procureur de la république doit avant tout posséder de très solides connaissances en Droit. Il doit savoir faire preuve d’intégrité et d’honnêteté. Un Procureur de la république a le sens du contact et de la diplomatie, afin de mener à bien les enquêtes de police. Il sait s’adapter à n’importe quelle situation, les affaires qu’on lui confie étant toutes différentes. Il possède un réel sens de l’analyse et de la synthèse.

 

Difficultés ou inconvénients du métier de Procureur de la république

Un Procureur de la république exerce un métier sous pression et qui requiert une grande résistance au stress. Il ne compte pas ses heures, il peut être sollicité la nuit comme le week-end et doit toujours être disponible. Son emploi du temps est très chargé et il travaille dans l’urgence.

 

Perspective d’évolution d’un Procureur de la république

Le Procureur de la république peut aspirer à devenir Procureur général de la Cour de cassation ou d’une Cour d’appel, mais les places sont rares, les postes étant classés hors hiérarchie.

 

Salaire moyen du Procureur de la république

Un Procureur de la république en début de carrière gagne environ 2600€ net par mois. Après quelques années d’expérience, il peut gagner entre 5000€ et 6000€ net par mois.