Désormais on pense que le bac est indispensable pour avoir une carrière prometteuse. C’est loin d’être le cas, il existe de nombreuses alternatives. Nous allons faire le tour des possibilités qui s’offrent aux étudiants n’ayant pas le bac.

 

  • Etudes Universitaires :

La capacité en droit : Cette formation sur deux ans permet :

– D’entrer en 1ère ou en 2ème année de licence de droit (en fonction des notes obtenues).

– D’intégrer un DUT carrières juridiques ou GEA.

– De devenir assistant juridique.

Le taux de réussite à l’examen est faible, il est de seulement 20%. Il ne faut pas se décourager.

Le DAEU (Diplôme d’accès aux études universitaires) : cette formation sur un an minimum permet d’accéder au niveau licence. Il existe deux possibilités : un DAEU A (littéraire) et un DAEU B (scientifique). Pour accéder au DAEU, il faut avoir interrompu ses études depuis au moins 2 ans et être âgé de plus de 24 ans. Il est possible d’intégrer cette formation à l’âge de 20 ans, cela dit il faut pouvoir justifier de deux années d’activité professionnelle.

 

  • BTS et DUT :

Il est possible d’intégrer un BTS ou un DUT dans certains établissements privés. Cela dit, les places sont chères, dans tous les sens du terme.

 

  • Ecoles privées :

De nombreuses écoles privées n’exigent pas le bac. Les secteurs sont variés : arts appliqués, commerce, tourisme, hôtellerie… Ces études sont généralement très coûteuses.

 

  • Fonction publique :

Les concours de la Fonction Publique de Catégorie C sont ouverts aux candidats n’ayant pas le bac. Il est possible d’exercer de nombreux métiers. Vous pouvez vous renseigner sur le site de la fonction publique.

 

Il est aussi possible de préparer les concours d’ambulancier, auxiliaire de puériculture, aide-soignant… Mais aussi de rejoindre une formation de secrétaire médicale.